Un partenaire adapté pour toutes vos vacances!
Airbnb, la fin d'une poque ?

Airbnb, la fin d’une époque ? 

Aibnb en crise

Au cours de ces dernières années, la plateforme est devenue incontournable dans le monde du tourisme et prit d’assaut la location de vacances. Pourtant, un récent article du DailyMail montre que de récents développements et conflits avec les autorités locales tendent à remettre en cause le modèle du géant de la location entre particuliers. Une situation qui pourrait résulter en un nouveau bouleversement du tourisme tel qu’on le connaît. 

La location touristique, une activité encadrée et réglementée 

Le principal problème rencontré par Airbnb tient au respect des législations locales, ou plus exactement au manque de respect de la loi observé par les propriétaires souhaitant proposer leur logement à la location. 

Présente dans plus de 190 pays, la plateforme fait face à un mécontentement de plus en plus important, notamment accusée d’être responsable de l’augmentation des loyers, de compétition déloyale et de créer des problèmes de voisinage. Dans ces conditions, l’attitude de certains gouvernements s’est fortement durcie et les lois sont désormais appliquées avec une rigueur plus importante. 

Ainsi, plusieurs expulsions ont été récemment constatées à New-York, Singapour, Bilbao, en Turquie ou encore aux îles baléares où la loi interdit la location d’un appartement privé pour des fins touristiques. Dans la plupart des cas, la police est aidée par le personnel de sécurité des immeubles, mais aussi par les locaux qui n’hésitent désormais plus à dénoncer les inconnus. Mais que risquez-vous vraiment en louant un Airbnb ? 

Pas de responsabilité légale, mais un risque financier pour le locataire

Bien qu'Airbnb ai connaissance des règles applicables dans les pays ou la plateforme exerce, elle choisit volontairement de laisser les propriétaires proposer leurs logements à la location sans vérifier leur habilité à le faire. Aussi, si vous souhaitez éviter les problèmes, vous ne pouvez compter que sur vous-mêmes pour ne pas perdre votre argent et ruiner vos vacances. 

Si la plupart du temps la loi se range du côté du locataire et celui-ci ne sera pas poursuivi, vous ne disposez d’aucun recours pour récupérer les sommes engagées ou obtenir un dédommagement. Airbnb n’assume aucune responsabilité et les plus chanceux ont obtenu un bon d’achat pour une prochaine réservation.

Comment se protéger des locations Airbnb illégales ? 

Mais alors comment se protéger et s’assurer que le propriétaire est bien équipé de la licence adéquate ? 

Malheureusement, les propriétaires sont souvent déjà au courant de l’illégalité de leur situation et il est très difficile d’obtenir une réponse honnête et vérifiable. La seule solution pour éviter de vous retrouver dans cette situation est de vous renseigner sur la législation locale avant de louer et d’opter pour une autre forme de logement si les conditions ne sont pas remplies.

On pourra notamment citer l’exemple de Singapour où louer un appartement pour une durée inférieure à trois mois est illégal. Dans ces conditions, autant ne pas tenter le diable ! 

Dans un communiqué, Airbnb déclare travailler avec les gouvernements pour trouver une solution qui soit acceptable pour les deux parties. Toutefois, en attendant qu’un compromis soit trouvé, il est peut-être préférable d’opter pour une option un peu plus coûteuse et ne pas avoir à payer deux fois. 

Terug naar overzicht